Le meilleur service que l’on peut rendre à nos chevaux, c’est justement de ne pas oublier que ce sont des chevaux…

En ce qui concerne les chevaux du centre Imala, afin qu’ils puissent exprimer leur véritable caractère, je m’efforce de leur assurer une vie la plus proche possible de leur nature : vie en troupeau, non confinés dans un boxe, non tondus en hiver, avec de l’espace et des déplacements fréquents, une alimentation à base de fourrages sans céréales échauffantes, et pas de fers.

Sommes-nous en train de tuer nos chevaux par excès d’attention ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :