– Stage « hypnose et cheval-miroir ». Qu’est-ce que la technique du cheval miroir? un exemple avec Phoebus et marie Lisel en tant qu’accompagnée.

 Par Marie Lisel Maitre Praticienne en Hypnose, Paris-Bruxelles-ailleurs

Les trois chevaux partenaires réagissent à la fois avec leur désir de travailler avec l’humain (ce qui n’est pas le cas du chat et trop celui du chien) et à la fois avec leur intuition, leur savoir-faire animal, leur ressenti profond.
Ils se positionnent subtilement « en miroir » de nos processus (réaction émotionnelle, énergie, action, regard, posture, film intérieur réalisé selon nos représentations, projections), ce qui permet de mettre à jour notre propre façon d’être et de réagir, sans masque.
Ils le font tous les trois de façon sincère et selon leur caractère, très différent.

Ici, Phoebus et moi travaillons ensemble.
En tant que dominant, il tente de se positionner au-dessus et révèle par ses mimiques et ses réactions mes propres processus de guide, de leader (mon objectif était de le faire aller dans le rond sans utiliser de longe ni de voix).
En gros, je tente la douceur, il s’en fout et fait son truc sans faire attention à moi, je me montre claire et ferme, il me repousse, puis je suis très ferme et déterminée,voire un peu « bon là, ça suffit tu viens bosser »… et il me suit tout content.
Je reçois ses réactions comme amplifiées, catalysées, grossies au microscope et non parasitées par les mots, ce qui me permet de vivre profondément l’instant, de ressentir et aussi d’analyser plus clairement (en fin d’exercice).
En gros, je désirais tester le lead doux et rond… avec lui ça ne fonctionne pas. Je me suis sentie désemparée un court instant, comme si je n’avais plus d’outil efficace… avant de reprendre mon lead musclé (j’ai été prof pour ados récalcitrants ou non pendant pas mal d’années), à la fois sympa et inflexible. Là, il aime mon lead, remet ses oreilles en avant et obtempère rapidement, visiblement à l’aise.
Ce qui m’a intéressée dans cette séquence improvisée avec Nath, c’est surtout le moment de flottement quand la « douceur ronde » que je voulais tester n’a donné que des battements de cils de sa part. J’ai observé mes émotions et réactions. Intéressant
Avec Bryum et Lipzou, ce sera bien différent. Ils n’ont pas le même caractère…

Finalement, je vis avec le cheval qui travaille des process que je vis au quotidien de façon plus ou moins inconsciente, sauf qu’ici ces process sont mis en évidence, à nus, et dénués d’intentions extérieures (le cheval fait simplement « miroir »).
Insight! Et c’est reparti…
Merci Phoebus

Pour en savoir plus sur nos 3 stages de 3 jours: mai, juillet et aout 2018, au centre Imala, voyez l’événement:
https://www.facebook.com/events/821363881376732/

Marie Lisel

Étiqueté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :