Stage « se connecter à soi, au cheval, au monde » les 18, 19 et 20 août : témoignages de stagiaires

Ce stage a réuni 6 stagiaires à Azinières, au centre Imala à côté de Florac, pour une traversée mémorable. Voici ce qu’ils en disent…

« J’ai pu renouer avec ce contact fondamental qui me lie aux animaux et à la nature. J’ai pu oublier le temps et ne plus me sentir pressée d’être là la plupart du temps. J’ai pu redécouvrir des facettes de moi que j’aime. « 

« Je savais qu’en venant ici j’allais affronter une tempête. Je savais également que je le ferais dans un cadre protecteur et bienveillant. Je remercie particulièrement Zen-It d’avoir toujours été là pour me réconforter et me ramener sur le rivage quand mes émotions me noyaient. Tout n’est pas réglé mais grâce à vous je suis mieux outillée pour cette reconstruction. La médaille d’or est attribuée à Zen-It! »

« Bourrin! Oui, surpris, je me trouve souvent comme un bourrin quand je me croise dans un miroir. Mais ça, c’était avant. Reflet, qui, en y réfléchissant, n’est pas moi. Reconnaissons notre animalité tranquille, intuitive et incarnée. Habitons en conscience ce corps qui nous supporte et nous transporte. Inspirons et aspirons à la vie! »

« Dans l’exercice de suivre sa main, il a fallu que je m’asseye, j’avais un poids sur le plexus. Ca battait. La chaleur et le bourdonnement se sont concentrés dans mon index et mon annulaire gauche. Plusieurs fois, l’image de l’arbre est apparue. Je me suis levée. Je regardais où je mettais mes pieds mais je suivais mes deux doigts. Ca m’a amenée au pied d’un gros arbre. J’y ai trouvé un petit bout de bois tordu qui s’emboîte parfaitement dans ma main fermée. « 

« Hommage à toi, Phoebus, qui m’a demandé de faire de la place au masculin, intérieur et extérieur, afin de l’honorer car il a son rôle à jouer. Hommage à toi, Lipzouka, de m’avoir susurré d’adoucir le féminin en moi, afin que mes deux polarisés s’équilibrent. Merci à toi, Bryum, pour le message de ne jamais oublier l’enfant spontané. »

« L’environnement est magnifique et idéal pour ce genre de stage. L’accueil et l’encadrement est hospitalier tout en étant cadré. Ce que j’ai découvert est essentiel à expérimenter, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie. Croire à nouveau en mes rêves! »

« C’est une traversée: on se sent un peu comme une embarcation sur la mer avec ses moments d’accalmie, de tempête qu’il nous faut affronter pour rejoindre une autre rive. »

« Chers chevaux, merci pour tout ce que vous nous avez donné. Je m’étais perdue. Vous m’avez retrouvée. Je ne vous quitterai plus, vous resterez gravés dans mon coeur et dans mes pensées. »

« Ce stage m’a apporté la paix. Me pardonner, me recentrer, me reconnecter. C’est une façon de faire le point sur soi-même, nos attentes, nos envies, nos peurs, nos blocages… les exercices permettent d’évoluer. Ca peut être calme comme houleux. L’efficacité des outils m’a bluffée, de voir l’évolution personnelle de chaque stagiaire. J’ai pu enfin poser mes armes, après 20 ans de lutte. »

« J’ai apprécié la prise de conscience de l’alignement, à questionner régulièrement. Et aussi la force du groupe, le partage de vulnérabilités. Je suis surpris par la puissance constructive de l’inconscient individuel et collectif. C’est pour moi un voyage au cœur de soi, par l’intermédiaire de l’animal, une traversée en soi, avec soi et pour soi et aussi avec l’autre, les autres. Le concept est riche. Le binôme Nath-Marie est complémentaire. Le lieu est apaisant et ressourçant. « 

« Des moments forts? Bryum m’a attrapé doucement le doigt, je sais pourquoi. J’ai essuyé les larmes de Lipzou pendant que je pleurais. »

« Ce stage m’a apporté un premier contact avec les chevaux. Une relation facilitée à l’animal dans un cadre d’une beauté rare, le privilège de me conforter dans l’idée que ma liberté, ma puissance et mes limites peuvent se conjuguer à l’envi. « 

« J’ai vu mon reflet dans un animal proie, un animal qui ne marche qu’à la confiance dans l’ici et maintenant, un miroir grossissant de 300 à 600 kg »

« La surprise vient du fait que la rencontre avec l’animal demande de sortir de soi pour rencontrer ses fondamentaux dans l’échange avec les différentes personnalités des chevaux. »

 

« Ce stage m’a permis de trouver en moi la force nécessaire pour dépasser mes peurs, en général et des chevaux. Ce fut une immense surprise car je ne pensais pas que cela était possible. Le centre Imala permet de faire des expériences à son propre rythme et sans danger. C’est un cocon de bonheur. J’ai réalisé que par moi seule, grâce à tous les outils que j’ai intégrés, je peux aller mieux, je suis capable de me faire du bien, sans recours à des médicaments ou compulsions. Merci à Marie et à Nathalie pour leurs compétences, leur ouverture, disponibilité, patience, écoute et pour la mise en place du cadre, pour la confiance qu’elles permettent d’acquérir rapidement lors de ce merveilleux travail de libération que j’ai effectué progressivement lors de ces trois jours. Je suis très fière d’avoir pu faire tout ce travail de libération de mes peurs. Merci en particulier à Lipzou pour la grande relation intime que nous avons partagée et qui m’a beaucoup touchée. Merci aussi à Bryum qui m’a donné beaucoup d’amour et a reçu ma tendresse. Que ce travail avec les chevaux puisse se prolonger avec les humains. »

Vous aussi vous êtes tenté-e par cette expérience ? En 2019 il y aura trois stages sur le même thème, les dates seront communiquées prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :